C'est par ici !!






jeudi 28 juin 2018

1an aprĂšs ! 🚂 đŸ’» đŸ’Œ

Il y a un an, j'allais au bureau pour la derniĂšre fois avant longtemps.
Je ne le savais pas.
J'ai rangé un peu mon bureau, parce qu'on était en juin, que la fin de l'année arrivait et qu'à cette période, je ne viens plus beaucoup.
J'aime bien retrouver mon bureau en ordre Ă  la rentrĂ©e (et les souris s'en donnent Ă  cƓur joie quand on laisse trainer des trucs !!!).




J'avais hùte de voir les vacances arriver mais il me restait encore un mois de travail, de séminaires et de correction de mémoires.
J'avais dû annuler un séminaire sur un chouette sujet avec des copains de boulot pour aller à un autre moins drÎle avec des gens pas sympas.
Je savais que mon premier semestre à la rentrée serait allégé, j'avais obtenu une décharge horaire pour finir un gros boulot.
Je tentais de ne pas m'écrouler aprÚs la crise du burn-out, mais j'étais épuisée.
J'essayais aussi d'accepter ma derniĂšre fausse couche qui datait de quelques semaines et de commencer Ă  faire mon deuil de ce deuxiĂšme enfant qui ne venait pas.




Je me rappelle avoir eu les yeux humides en voyant mon train partir de la gare (une prémonition ?) parce que cette année avait été affreuse, qu'on en avait pris plein les dents et que je n'avais pas profité de la derniÚre année de ma minette à la maison.
Je m'en voulais tellement de tout.

Et puis il y a eu une premiĂšre alerte avec visite des urgences, puis une seconde et l'arrĂȘt de travail qui s'est prolongĂ©.
J'ai prévenue que je serais absente une semaine, puis deux, puis un mois, puis neuf mois.




Depuis un an, tellement de choses ont changé, et tellement d'autres sont restées en suspens.
J'ai l'impression d'avoir passer une Ă©tape, mais surtout d'ĂȘtre passĂ©e Ă  autre chose.
Un gros boulot que je traine depuis 3 ans est enfin en voie d'achĂšvement.
Ma maison subit un nouveau tri et une réorganisation qui nous permet de respirer encore un peu plus et j'ai enfin le temps de faire ce grand ménage qui doit précéder la peinture du rez-de-chaussé cet hiver.
J'ai aussi une nouvelle salle de bains en cours de finitions, un buffet et de nouveaux tapis bientÎt, le bureau se range et cela me donne l'impression de mieux gérer ma vie, j'avoue.
Et puis surtout, mon tout petit est arrivé, d'abord avec fracas puis tout doucement en s'installant dans notre vie sans heurts.
Nous sommes dĂ©sormais quatre et je referme un cycle difficile de 4 annĂ©es. 
LĂ  aussi, c'est une page qui se tourne.



Je suis partie un peu fùchée avec quelques collÚgues que j'aimais beaucoup et je ne sais pas ce que cela va donner.
Je ne suis plus responsable de rien pour au moins une année.
Certains collÚgues m'en veulent apparemment d'avoir été absente un an, mais je ne peux rien y faire.




Il va falloir y retourner dans deux mois.
Je ne peux pas dire que j'en suis totalement ravie, mĂȘme si je serai contente quand mĂȘme de retrouver mes petites promenades dans Paris.
Mes collĂšgues ne sont pas tendres avec moi et la reprise se fera un peu sur la pointe des pieds.
Il faudra aussi trouver un nouveau rythme.
On avait trouvé une bonne organisation avec l'école mais en reprenant le travail, il y aura un peu de cantine et de garderie qui viendront s'ajouter à nos journées.

Mais il nous reste encore quelques jours de tranquillité alors profitons-en sans trop penser à cette année qui se profile...





4 commentaires:

  1. SĂ©rieusement, des collĂšgues t'en veulent de tes arrĂȘts maladies et congĂ© maternitĂ©? Ce serait drĂŽle si ce n'Ă©tait pas pathĂ©tique...
    Profites bien de tes deux enfants cet été, de ta maison plus aérée et de la fin de ce long travail, histoire de prendre des forces pour septembre.

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Ils ont dû me remplacer, j'ai manqué des réunions et je les ai laissé en plan pour des travaux de recherche alors ils sont un peu aigris. Et puis certains considÚrent sans doute aussi que je viens de passer une année à me prélasser (alors que j'avais de toute façon un congé au premier semestre pour le boulot que je suis en train de finir).

      Supprimer
  2. J'espÚre que ton retour se fera le mieux possible, je te le souhaite vraiment. Les femmes sont des pestes entre elles. Mais tu as un beau petit garçon et une Suzette pétillante, c'est le plus important <3 !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Elles sont un peu hypocrites alors cela se fera sans heurt. Ce sont souvent de petites piques en début et en fin d'année, le reste du temps, on bosse, on a moins le temps pour les méchancetés ;^) Mais je suis du genre à ne pas oublier, c'est mon problÚme je crois. On verra bien quoi qu'il en soit, inutile de pourrir mon été en y pensant, et comme tu le dis, je vais profiter de mes petits et me gaver d'eux avant de les laisser un peu respirer !

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour vous éviter les formulaires interminables mais n'hésitez pas à laisser un mot (ou plusieurs) ^-^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...